Trouver un job en WHV (PVT)

Hello !

J’aborde aujourd’hui le sujet du travail en Working Holiday Visa. On me demande souvent si trouver du travail en Australie a été facile. J’ai envie de répondre oui et non, tout dépend de l’endroit où tu es, de la saison et des offres/de la demande qu’il y a.

Je vais te parler de deux types de job, le travail en ferme et le HelpX. Nous n’avons pas travailler en ville, je ne peux donc pas te faire de retour sur ces jobs. Dans l’article, je te décris mon expérience australienne mais certains sites ou conseils s’appliquent également à la Nouvelle-Zélande ou au Canada !

Le travail en ferme :

Le travail en ferme est un des jobs les plus prisés des backpackers. Malheureusement, de nombreuses fermes ne prennent plus de français (du moins en Australie), ayant eu beaucoup de problèmes avec nos compatriotes pas toujours très réglos… No worries, il y a tellement de fermes en Australie que tu trouveras bien ton bonheur.

Pour trouver un job en ferme, tu peux regarder sur Gumtree ou sur les sites spécialisés (liens en fin d’articles). Les principales qualités que les employeurs recherchent c’est de la motivation, de la fiabilité et c’est à peu près tout. N’aies pas avoir peur d’appeler les employeurs ou même d’aller les voir sur place si tu n’es pas loin. Quelques fois, tu verras même des panneaux en bord de route pour des postes à pourvoir !

Je ne vais pas te mentir, le travail en ferme est dur, on est dehors par tous les temps, c’est lourd, etc… Mais généralement, tu partages de bonnes expériences avec tes collègues de travail et les patrons australiens sont très gentils (si tu n’es pas dans une ferme arnaque).

En effet, les Australiens ont flairé le bon filon, certains exploitent complètement les backpackers. Prudence avant de t’engager. 

Quelques règles de base :

  • Privilégie le travail payé à l’heure (hourly rate) et pas au rendement (per bin). Pourquoi ? Le rendement, c’est bien si tu vas vite et qu’il y a beaucoup de fruits à picker, mais si tu n’es pas assez rapide ou qu’il y a trop peu de fruits, c’est très compliqué d’avoir un salaire correct et ça ne favorise pas la bonne entente… 
  • Si tu ne trouve pas de hourly rate, renseigne-toi au maximum sur le rendement qu’on te demande : c’est tant de dollars par bin/bucket, mais quelle est la taille de la bin/du bucket ? Y a t-il beaucoup de fruits ? 
  • Demande des avis sur les groupes Facebook ou regarde sur PickTheWorld, certaines fermes ont des avis d’anciens workers.
  • Postule en fonction des saisons de picking

C’est vrai qu’on a vraiment eu de la chance, nous avons travaillé environ 2 mois dans un verger de pommes, payé à l’heure. Nos managers étaient supers, l’équipe était top, tout le monde s’entendait à peu près bien et les propriétaires étaient vraiment réglos. 

Personnellement, j’ai fait un peu de picking (récolte des fruits – pas ce que j’ai préféré ahah) et pas mal de packing (triage et emballage des fruits), mais aussi du rangement, de l’étiquetage, du boxing (préparation de palettes)… J’ai aussi pu faire du graphisme pendant une période de « chômage technique » ce qui m’a permis d’être payée une semaine supplémentaire. N’hésite pas à parler de tes compétences spécifiques à ton/tes boss, ça peut te valoir des heures supplémentaires et donc plus d’argent pour ton voyage !

Le Wwoofing/HelpX :

Le Wwoofing ou HelpX est un bon moyen de progresser en anglais, découvrir la culture locale et d’être logé à moindre frais

Le principe : vous travaillez 3 ou 4 heures par jour généralement dans une famille ou une ferme en échange du logement et de la nourriture. Un bon moyen d’économiser de l’argent si tu ne trouves pas de travail !

La différence entre les deux, c’est que le Wwoofing est dédié aux fermes bio, vous pouvez donc uniquement travailler dans ces structures. L’adhésion coûte 70$ (inscription solo) ou 120$ (inscription en duo) pour un an. 

Le HelpX est plus généraliste, tu peux travailler pour des fermes bio ou non, des particuliers… L’adhésion coûte 20€ par personne pour 2 ans. Nous avons choisi de nous inscrire sur HelpX.

Généralement, les personnes qui demandent de l’aide axent leurs demandes vers les travaux manuels : jardinage, peinture, travail avec les animaux, ménage. Il suffit ensuite de contacter les « hosts » (ceux qui reçoivent) pour leur proposer tes services. 

Même si tu n’es pas un expert en jardinage, ça devrait bien se passer. Personnellement, je n’avais jamais fait tout ce que j’ai fait pendant notre séjour en HelpX à Brisbane !

Nous sommes tombés sur une famille adorable, qui nous a aussi recommandé à certains de leurs amis, ce qui nous a permis de travailler pour du cash en plus de nos heures d’HelpX. Pendant environ une semaine et demie nous avons fait du paillage, du débrouisaillage, du désherbage, de la peinture, du rangement, du ménage, joué avec le chien, gardé les enfants et partagé des bons moments autour de repas avec la famille. Il y aussi eu quelques baignades dans la piscine bien sûr !

Je ne peux que te recommander d’au moins essayer le HelpX !

Nous avons également fait quelques heures de petits boulots proposés directement sur Gumtree, là aussi principalement du jardinage. Le truc à retenir : postule aux jobs, appelle les fermes, propose tes services… Qui ne tente rien n’a rien !


Liens utiles :

Cheers ! 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.